Textes en toile
© 2019

 

Deux de mes poèmes à découvrir sur cette page se sont nichés

au coeur de toiles

réalisées par JeanChristophe Gresse-Hohnadel.

 

 

Flagrant délit

 

 

 

En flagrant délit de colère,

Je fulmine et vitupère.

Rejette la violence,

Le parti pris des discordances,

La parole non tenue,

L’enfance battue,

Le corps blessé,

La liberté bafouée…

 

En flagrant délit de souci,

Je m’angoisse

Pour le soleil du lendemain,

La poisse du quotidien,

Pour le chemin solitaire.

Je pleure en silence

De ne pas avoir su,

De ne pas être entendue…

 

En flagrant délit de désespoir,

Je me replie sur ma souffrance.

Sur la pente glissante

Où m’entraînent les maux,

Je rêve de partir,

Dans l’oubli infini,

Aspirant au néant

Et au repos constant…

 

En flagrant délit de rêve

Je crois en une trêve.

Riches et pauvres,

D’ici ou d’ailleurs,

Ceux qui rayonnent de bonheur,

Ceux qui suintent le malheur,

Main de la chance,

Abonnés à pas de chance,

 

En flagrant délit

D’espérance

En flagrant délit

Contre toute évidence

En flagrant délit

De conscience.

 

 

Suppose

 

 

 

 

Suppose,

Dans cette overdose

De névrose,

Que tu te reposes

Et que tu oses

Entrer en osmose

Avec la beauté qui pose…

 

 

Suppose,

Derrière tes paupières closes,

Le temps que fleurit la rose,

Que toute chose

Se métamorphose.

Rien ne s’impose,

Tout se recompose…

 

 

Suppose,

Que tu t’exposes

Sans idée morose

Qui sclérose

Et indispose

A ma prose :

Goûte-la à petites doses.

 

 

Ce n’est pas grand-chose,

Dépose

Décompose

Propose  

Dispose

Implose

Suppose